jeudi 18 juillet 2013

Unigrains et Sofiprotéol participent au rapprochement entre RAGT et InVivo

C'était certes en septembre 2010 (communiqué ci-dessous), mais il est intéressant de voir comment tout et tous sont liés.
On comprend mieux le soutien affiché de la FNSEA à la loi sur les semences fermières (loi COV).

Sofiprotéol et Unigrains financeraient elles aussi la FNSEA ? Et à quelle hauteur ?


Le communiqué ci-dessous est très technique, il pourrait servir de base à un roman de John Grisham (La Firme), ou à une nouvelle aventure de Largo Winch :)
Mais un schéma vaut mieux qu'un long discours sur les holdings diverses et variées.
Le schéma est volontairement étendu à d'autres organismes, ainsi qu'aux responsabilités respectives de chacun... et sont intimement mêlées coopératives, organismes financiers, interprofession (qui invente les CVO), syndicalisme...
Ah... une omission... In Vivo et Coop de France ont créé ACOOA en juin 2011 afin de "mobiliser les forces coopératives autour d'un nouveau modèle créateur de valeurs économiques et sociales, pour le futur de l'agriculture, de ses hommes et de ses territoires."
Le président de ce regroupement est Philippe Mangin...



Communiqué Sofiprotéol du 2 septembre 2010

Les deux groupes agricoles RAGT et InVivo ont signé le 23 août un accord stratégique dans le domaine des semences, accompagnés de leurs partenaires financiers Unigrains et Sofiprotéol.

Cet accord permettra en 2011 de constituer l’une des premières entreprises européennes de recherche et de diffusion variétale multi-espèces, dans un contexte de concentration des firmes semencières. Il favorisera la mobilisation des ressources nécessaires à la poursuite des investissements dans les nouvelles techniques de recherche et de sélection.

Les complémentarités entre les deux structures leur donneront l’accès à l’ensemble des sélections variétales sur le marché européen.
Avec 680 salariés, un budget de recherche de 34 M€ et 19 stations de recherche réparties à travers l’Europe, la nouvelle société pèsera 150 M€ de chiffre d’affaires.

RAGT et InVivo fusionnent leurs activités de recherche semencière : Serasem, filiale de création variétale du groupe coopératif InVivo rejoint le pôle recherche de RAGT Semences, R2n. Parallèlement, InVivo entre au capital de RAGT Semences via la holding dénommée Financière RAGT InVivo Semences et détiendra ainsi 34,5 % de RAGT Semences.
 

Unigrains et Sofiprotéol, présents au capital de RAGT Semences et de Serasem (via Semagri, holding commune aux deux établissements financiers, conçue pour intervenir dans le secteur des semences) ont accompagné ce montage en facilitant le rapprochement juridique et financier des entreprises et Semagri devient actionnaire de la holding Financière RAGT InVivo Semences.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire